sur notre blog Fessées Pyrénéennes. Maître Ours et ses soumises vous racontent leurs jeux entre adultes consentants. Fessées, bondages, exhibitions, à chaque soumise son jeu, ses plaisirs. Découvrez aussi l'apprentissage du rôle de domina de Mirabelle (soumise de Maître Ours) et les récits de ses soumis. N'hésitez pas à commenter et à participer aux provocations de ces chipies. Bonne visite.
Repères du blog :



récitsRécits carnet de punitionPunitions album photoPhotos VidéosVidéos




22 mai 2011

Récits

Et pinces alors !!!

Quatrième convocation : 2ème jour.

Maître Ours est bien décidé à ne pas oublier la moindre punition de la liste. Aussi, dès sept heures du matin, il vint dans ma chambre sonner le clairon. « Allez Mira, lève-toi ! Pas la peine de t’habiller pour l’instant. Tu es punie pour le Dindours. Et puis ôte-moi ce tee-shirt de nuit, il te tient trop chaud. » Ben ça commence bien, pensais-je tout bas. Je savais que ma plaisanterie ne lui avait pas vraiment plu. Certes comme d’habitude, j’avais été avertie des conséquences de mes actes.




Bien qu’étant d’un caractère un peu rebelle et provocateur, cette entrée en matière de Maître Ours m’a provisoirement calmé. Je dis bien provisoirement, car le bruit qui court comme quoi il va réussir à m’éduquer, ben… il court toujours. Donc dans cette situation éphémère d’obéissance, je décide de me conformer à ses ordres. Le tee-shirt enlevé, je déambule ainsi dans l’appartement. Mon corps réagit très vite au changement de température. Il faut reconnaître que la couette douillette de mon lit m’avait confortablement réchauffé. Mais voilà, quand on fait des bêtises, il faut savoir les assumer après.

C’est donc nu que j'aie pris la direction de la cuisine dans l’espoir de déjeuner tranquillement. Nouvelle déception. Maître Ours a su tirer les leçons de mes précédentes convocations. Et mes tentatives de vol de tartines ont toutes abouti à une succession d’échecs. Très décevant, et même pas marrant du tout. Pendant ce temps, lui finit son petit-déjeuner. Je suis en retard. Il s’approche alors de moi, et commence par me tordre les tétons. La douleur est courte et vive. Aussi je manque de m’étouffer à plusieurs reprises. Je sens que la journée va être longue.

Mon petit déjeuner terminé, Maître Ours m’invite à le rejoindre au salon. « Bien Mira, ce matin avant d’aller faire les courses, je vais t’appliquer les pinces. Cela fait partie de ta punition. Tu t’allonges sur le divan et tu m’écartes bien les jambes. » Je n’apprécie pas vraiment les pinces, car la douleur est aigüe et difficilement supportable. Mais je me dois de tenir autant que possible. C’est tout de même une punition.

Il saisit une chaîne dans sa boîte à malice. Elle est équipée de quatre petites pinces donc les dents sont protégées par un morceau de caoutchouc noir. Elles paraissent inoffensives. Ce qui aurait pu me rassurer. Sauf qu’une fois posée sur le téton leurs morsures s’imposent vivement. Je sers des dents et tente de tenir. Le téton est de plus en plus douloureux. Il pose la deuxième pince sur l’autre. Ses gestes sont précis. Je tiens, mais cela devient de plus en plus dur. Vient le tour des petites lèvres. Il les pince l’une après l’autre. La douleur devient très forte. Je n’ai pas l’habitude encore. Mon corps semble très sensible. Les pinces entravent mes mouvements. Le sexe ouvert et exposé, l’humiliation s’invitent à ce rendez-vous punitif. Impossible d’imaginer la scène autrement. Mon esprit de par les pinces est focalisé sur cette difficile punition. Ne supportant plus la douleur, je demande à Maître Ours de me retirer les pinces. Ce qu’il fit immédiatement.

-          « Maintenant, tu vas mettre juste un petit haut et ta jupe. Je ne veux aucun sous-vêtement. On va faire les courses. » me dit-il, satisfait de mon obéissance du moment.

Je m’exécute sans rechigner. Les pinces semblent être restées accrochées. Et la punition se poursuit avec une tenue que je n’affectionne pas particulièrement. Mais, cela fait partie de la punition. Si j’aimais cela, ce ne serait plus une punition non plus. Et nous voilà partis faire nos courses. Je suis très gênée, mais tente par des expressions naturelles et décontractées de camoufler cela.

L’après-midi, avant d’amener Chipie au garage, je propose à Maître Ours de la tester. Il m’emmène sur un de ses parcours qu’il estime approprier pour mesurer ses compétences. Chipie réagit bien et séduit par ses prouesses l’as du volant.

De retour à la maison, Maître Ours m’ordonne de me dévêtir. Ce soir, c’est une fessée sévère qui m’attend. Pour l’instant, je peux me connecter et discuter un peu avec ma copine Aline. Elle ne sait à cet instant la situation humiliante dans laquelle je suis. Bien sûr, l’envie de provocation reprend très vite le dessus. Et sans retenue aucune, je profite de cet instant pour taquiner Maître Ours. Les claques tombent rapidement. Mais heureusement, la tablette de l’ordinateur détourne courageusement les impacts peu précis.

Le soir après mangé, j’ai reçu une sévère correction à la main, aux verges et au ceinturon. Mes fesses sont bien rouges. Devant mon courage, Maître Ours accepte de passer un peu de pommade sur mes fesses. Il faut dire que demain j’ai une journée importante qui m’attend. Il faut que je sois prête physiquement pour l’accepter et la vivre pleinement. Une nouvelle expérience m’attend. Je dois être en forme pour bien en retenir la leçon. Objectif, relevez la provocation d’un copain de jeu.

4 commentaires:

Maître Ours a dit…

A tien mira est en avance!!!!!!!!!! il est vrais que les promesses de punitions porte ses fruits Oui je change un peu les procédures façon de ne pas tomber dans les "habitudes" essayer de la surprendre toujours !!!!!!!!! c'est cela qui est interessant!!!!!!!!!!! Là elle teste de nouvelles punitions faut que le l'habitue ça ça "pince" et dur de le supporter mais à la longue ça le feras

mirabelle33 a dit…

Vu le score élevé des promesses et l'expérience qui fait que je suis sûre de ne pas y échapper, cela donne à réfléchir.

mike a dit…

Vol de tartine, ça c'est de la balle !
Moi je les aime légèrement grillées avec du beurre doux. Question de goût...
Hou les pinces, ça doit faire mal mais bon, elle n'avait qu'à pas voler les tartines... rectification, voler les tartines c'est bien ! C'est se faire prendre qui n'est pas bien !

mirabelle33 a dit…

Moi j'utilise les pinces pour étendre mon linge. Mais là c'était moi qu'il a étendu. Et je ne ressemble en rien à une tartine. Je te le promets.

:)) ;)) ;;) :D ;) :p :(( :) :( :X =(( :-o :-/ :-* :| 8-} :)] ~x( :-t b-( :-L x( =))

Enregistrer un commentaire

Pour utiliser les émoticônes mis à votre disposition vous devez saisir le code affiché à droite de l'image dans votre message.
Vous pouvez utiliser des balises HTML, comme <b> , <i> , <a> .

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...